Chocolat et Cacao.

Cacao



C’est le fruit surprenant qui sert de base à l’élaboration du chocolat: il pousse surtout à l’intérieur des terres tropicales d’Équateur, grâce à des facteurs géographiques, climatiques et environnementaux particuliers qui permettent que se développent ses propriétés exceptionnelles, en saveur et en arôme, et font que le cacao national équatorien soit classé cacao fin d’arôme. Ce cacao est étroitement lié à la culture, à l’histoire, à l’économie et à l’alimentation de l’Équateur. C’est sans aucun doute le produit emblématique de ce pays non seulement en raison de sa longue trajectoire en tant que produit d’exportation, mais aussi parce qu’il est une source de revenus pour le demi-million de personnes qui le cultivent ; enfin pour les plaisirs et apports nutritifs qu’il offre, que ce soit sous la forme de boisson chaude et fumante, de tablette ou de bonbon.

Le cacao National équatorien est un produit très valorisé dans les milieux exclusifs de la haute chocolaterie mondiale, et il reçoit l’appellation d’origine de “Cacao Nacional Arriba”. Les graines de cette variété de cacao deviennent, dans les mains des maîtres chocolatiers, de véritables œuvres de l’art culinaire.

Chocolat



Les premières traces de consommation de cacao se trouve sur le territoire équatorien. Ce sont les habitants de la culture « Mayo-Chinchipe » qui ont laissés dans leur tombe des vestiges de fèves de cacao torréfiées et boissons préparées à base de cacao. Plus tard la civilisation Maya en Centre-Amérique suivent leur exemple et confectionnent à partir de cette fève une boisson appelée “xocoatl”, une espèce de chocolat chaud auquel sont ajoutées plusieurs épices locales comme la cannelle, le piment chile et le roucou (achiote). Les européens découvrent le chocolat avec l’arrivée des conquistadors espagnols au Mexique, et c’est Hernan Cortés qui, en 1519, est invité par l’empereur aztèque Moctezuma II à déguster la noble boisson. Depuis, et avec l’aide des nouvelles technologies, les manières de consommer le chocolat ont beaucoup évolué, que ce soit au niveau de la texture obtenue, de la saveur ou de la présentation. Un processus complexe de transformation est employé dans l’élaboration du chocolat, qui commence dès la plantation et se prolonge jusqu’à la fabrication, que celle-ci soit de type industriel ou artisanal.

Aujourd’hui, le chocolat est à la mode et est accessible à tous. Les chocolateries se sont converties en boutiques de luxe où l’on peut trouver une grande variété de produits fins et figurines en chocolat. Si tant est qu’on trouve sur le marché une grande variété de chocolats, peu sont ceux qui savent réellement comment reconnaître et qualifier un bon chocolat. C’est en France, il y a environ trente ans, qu’a été lancée la mode du chocolat noir et amer. Cela dit, le chocolat au lait reste encore le chocolat le plus consommé dans le monde. On peut être amateur de chocolat au lait ou de chocolat noir, de même qu’amateur de vins blancs ou de vins rouges, mais le plus important reste la qualité du produit consommé. En ce qui concerne le chocolat blanc, s’il est vrai que la dénomination «chocolat» lui est donnée, il faut savoir qu’il ne contient pas de cacao, mais simplement du beurre de cacao, et par conséquent qu’il ne présente pas d’intérêt au niveau gustatif.

L’un des paramètres les plus importants dans la sélection d’un chocolat de qualité sont les ingrédients et donc, au moment de l’achat, il est recommandé de vérifier que les ingrédients utilisés sont naturels et que la graisse qu’il contient est uniquement du beurre de cacao. L’ajout d’autres graisses végétales peut être nocif pour la santé.

Le chocolat amer est un produit très sain et très bénéfique pour la santé:

• Aliment stimulant grâce à son contenu en glucides rapidement assimilables.

• Aliment riche en sels minéraux et excellente source de potassium, magnésium, fer, sodium, cuivre, fluor et calcium.

• Contenant trois types de substances anti-caries: les tanins, le fluor et les phosphates.

• Excellent pour le cœur, on sait aujourd’hui que la consommation régulière d’aliments riches en flavonoïdes comme le chocolat, les fruits, les légumes, le thé vert et le vin rouge contribue à réduire le risque cardio-vasculaire. La graine de cacao contient beaucoup de ces flavonoïdes.

• Le chocolat aide à améliorer les fonctions cérébrales grâce à ses propriétés permettant de produire de la sérotonine, un neurotransmetteur qui permet de favoriser un état d’esprit positif.

“La base d’un grand chocolat est un cacao de bonne qualité. Le mélange de graines de diverses origines donne pour résultat une masse de cacao sans caractère qui a besoin de substances aromatisantes et d’additifs pour parvenir à une saveur acceptable. Quand tu recherches un bon chocolat, fais attention à l’origine de son ingrédient principal: le cacao.”
L’Académie du Chocolat

“Le chocolat est un aliment à la fois sain et agréable, nutritif et facile à digérer, à tel point qu’il n’affecte pas la beauté féminine comme le fait le café.”
Jean-Antheleme Brillat-Savarin (1755-1826) auteur de « La physiologie du goût » (1825), créateur le la phrase célèbre: “Dis-moi ce que tu manges, et je te dirai qui tu es.”

“Avoir de la force, c’est être capable de couper de tes mains une barre de chocolat en quatre morceaux et ensuite de n’en manger qu’un. ”
Judith Viorst (écrivain des États-Unis)

“Parfois je me dis, “fais-le” et je mange du chocolat.”
Claudia Schiffer (mannequin allemand)

“Mange des chocolats, fillette. Vois, il n’y a pas de métaphysique au monde pareille à celle des chocolats.”
Fernando Pessoa, poète portugais.

“Il y a 100 ans, l’Équateur était le premier producteur de cacao au monde : il occupe actuellement le quatrième rang, mais il continue d’être l’un des leaders dans le domaine de la culture du cacao aromatique, également connu sous le nom de cacao fin d’arôme qui correspond à la variété du Cacao National.”
L’Académie du Chocolat.